Article publié le 17 avril 2016 dans Visions AddThis Social Bookmark Button

Des nouvelles de demain...

Une rubrique de Philippe Cahen, prospectiviste pour les entreprises,est toujours passionnante. Dans cet article des nouvelles de demain, de la santé, des jeunes à Palo Alto, du luxe français... De bonnes et moins bonnes nouvelles pour notre économie tricolore...

Signal faible 1 : une voiture sur mesure
Depuis 3 mois, après Las Vegas, Barcelone et Genève, on sait tout sur la voiture. Tout ou presque ! Avez-vous lu sur GLM et son Tommykaira ZZ ? C’est un signal faible ! GLM ne vend que le cerveau (VCU : Vehicle Control Unit) de la voiture (électrique, évidemment) et le châssis. Le reste est acheté chez des équipementiers traditionnels : batterie, groupe moteur, carrosserie, aménagement intérieur. Son idée est de vendre châssis et VCU à d’autres constructeurs. L’Android de la voiture.

Signal faible 2 : 18 ans à San Francisco
Je ne sais pas si Louison Dumont réussira, mais son cas est symbolique de deux choses : le premier c’est que l’économie numérique n’a pas de limite d’âge, ni vers les plus jeunes, ni vers les plus âgés. Si on refuse de l’admettre, autant éviter d’avoir à faire au numérique. Le deuxième est que l’économie numérique n’a pas de diplôme, elle a des compétences. C’est le potentiel d’une personne qui compte, pas son diplôme. Je suis toujours effaré de rencontrer des baby-boomers (donc plus de 60 ans) qui me donnent leur diplôme pour énoncer leur carrière. Ah oui ! Louison Dumont crée une blockchain qui simplifie les démarches juridiques.

Signal faible 3 : COP21 et déchets
L’un des effets collatéraux de la baisse du prix de l’énergie carbone et du ralentissement économique est la chute de l’économie des déchets. Les déchets recyclés du plastique et de l’acier valent plus cher que les produits neuf. Autant dire que l’économie circulaire ne tourne plus rond. Le paradoxe, est que la décroissance non maitrisée est un recul du développement durable.

Signal faible 4 : e-santé, une occasion manquée
La France est l’une des grandes puissances de la médecine dans le monde, elle était l’une des grandes puissances de la pharmacie mondiale. Sur le premier point, il est évident que le pas est manqué. La e-santé se crée aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Japon, en Corée du Sud. La France est derrière. Elle reste au niveau de tests … et d’échec comme le dossier médical personnel. Il y a eu un manque évident de soutien politique à l’innovation en santé selon un rapport. Et puis la e-santé demande l’ouverture des données, et là, principe de précaution oblige, tout s’arrête.
Heureusement, il y a ponctuellement des succès encourageant comme l’impression de tissus humain en 3D par Poietis.

Signal faible 5 : la consommation des Français
Ce qui se lit dans la pyramide des âges se constate au fond du panier : une France qui vieillit mange moins. Et une France qui vieillit s’enrichit par unité de consommation donc mange moins et mieux. Le temps consacré aux achats devient essentiel : on le sait depuis 15 ans avec l’apparition des hard-discount. L’étude Kantar a confirmé tout cela. Reste que le déclaratif pour le bio, le local, le Français, … est loin des achats. Mais les intentions se transforment en actes. Doucement.

Signal faible 6 : la France, Paris et le luxe
Paris est la capitale du luxe et la France est synonyme de luxe. D’ailleurs, les hôtels de luxe se sont multipliés ces dernières années. Les attentats ont influencé cette clientèle. Le voyage Hidalgo-Pécresse au Japon en est un signal fort car les hôtels sont moins pleins de japonais. Et le luxe étranger n’achète plus d’immobilier à Paris, 8% des transactions à Paris contre 20% à Londres. Il y a des raisons fiscales, des raisons d’image de la France et des raisons de standards internationaux du luxe. La France décroche dans le luxe.

Pour en savoir beaucoup plus voici Le site de Philippe Cahen

Autres articles

Visions

Tendances créatives, prospectives, prises de position sur l’évolution des marchés, le design du futur...
À visiter de temps à autre.

Auteur de L'article

Philippe Cahen

Trombinoscope

Hasard des personnalités

Fils à papa !

Parce que Sebastian Conran, a sur prendre la relève de son père, Sir Terrance Conran, en particulier en créant le modèle "Cube" de Nissan, à la diffusion, il est vrai, restreinte.

Le bêtisier du design

"Saint" Heineken...

Voyez où la passion des marques peut vous mener...