Article publié le 3 septembre 2011 dans Interviews AddThis Social Bookmark Button

Patrick Le Quément, dessine-moi un bateau…

Patrick Le Quément s’appuie sur son expérience qualité et design chez Renault pour apporter une méthode de conception inédite dans l’univers du bateau.
Patrick partage avec les amis d’Admirable Design son approche originale qu’il applique à la conception des bateaux.

Dialogue avec Gérard Caron.

Patrick Le Quément, dessine-moi un bateau…

Lire l’article précédent http://admirabledesign.com/Que-devient-Patrick-Le-Quement ?

Gérard Caron : Dans le monde automobile on part des valeurs de la marque avant de commencer toute création, en a-t-il était de même pour Outremer ?

Patrick Le Quément :

Mon analyse c’est traduite par le constat que la marque Outremer était une véritable légende, et que ma mission était de faire que le 5X, le futur bateau, soit à la hauteur de cette légende.

Pour ce faire, j’ai travaillé avec l’ensemble du groupe pour définir les mots clés qui expriment au mieux la marque, ainsi que ceux définissant leur nouveau vaisseau amiral. Je suis persuadé, en tant que designer, que nous devons assimiler le métabolisme de la marque et proposer des réponses qui soient parfois légèrement hors de portées mais jamais hors d’atteintes.

Patrick Le Quément : essai

GC : Partir de mots clés c’est inabituel dans le monde marin, non ?

PLQ : En effet, contrairement à ce qui se fait dans ce milieu, j’ai non seulement décliné chacun des 4 mots clés au travers de dessins analytiques pour mieux partager avec le groupe, mais j’ai fait de nombreuses propositions avant de présenter 3 projets pour le choix final. Dans ce milieu rares sont les multi propositions... on reçoit un cahier des charges et une réponse en découle.

Pour moi l’ADN de la marque prime sur le coup de patte génial, mais parfois hors sujet car exprimant trop souvent le coup de patte et l’égo de son créateur, plutôt que la recherche de fusion avec l’histoire de la marque. Mon analyse de ses identifiants seront repris pour les projets avenirs. Aussi sur l’ensemble des bateaux que j’ai dessiné jusqu’à présent, 4 sortiront cette année, j’ai essayé de répondre tout d’abord au travers d’une analyse contextuelle avant de résister au plaisir de dessiner...c’est parfois dur, mais c’est ainsi que je travaille.

GC : Tout le monde parle d’Adn de la marque aujourd’hui…

PLQ : …Mon ancien patron, le Grand Louis (Louis Schweitzer) disait : " Une marque n’existe que si elle est irremplaçable".

C’est non seulement vrai mais j’ajouterai qu’en ce qui concerne les produits, cela ne suffit pas d’être apprécié, il faut être préféré.

Pour ce premier design de bateau, et en suivant le fil conducteur de mon analyse, j’ai utilisé un langage formel inspiré des orques et des dauphins, marqué par des pleins et des déliés, des rayons associés à des accélérations et jamais, jamais de lignes droite, que des courbes, de la plénitude du bien être.

Voilà pour mon premier bateau.

Patrick Le Quément : essai

GC : Premier bateau qui a été suivi d’un deuxième…

PLQ : Le deuxième est une commande par le même groupe, mais cette fois ci pour la marque Garcia. Ceci est le premier projet depuis que Grand Large a racheté la marque Garcia. Ses dirigeants Xavier et Stephan ont décidé de construire et vendre une nouvelle gamme de trawlers hauturiers qui commence par le GT54, d’une longueur de 54 pieds (17m), c’est un bateau qui célèbre la lenteur, le temps est fait pour s’écouler avec douceur,c’est un coureur de fond, il est sûr, économe et peut couvrir 4000 miles nautiques (7368 Km) sans ravitaillement.

Son design est simple, graphique et structuré, animé par un double thème en Z. Si le GT54 ne s’inspire pas de nostalgie il a la force d’une canonnière du Yang Tsé, comme le souhaitait son propriétaire Jean-Louis Garcia.. le fondateur de la marque qui a commandé ce premier bateau, après avoir vécu en paix quelques années de retraite, suite à la vente de son entreprise qui depuis lors a fait faillite.

GC : Mais aujourd’hui tu nous parles d’un dixième bateau ! Tout cela va très vite…

PLQ : En effet, je travaille sur mon dixième projet de bateaux, presque tous des bateaux à voiles.. car même le trawler possède une voile, mais à présent je commence sur un yacht à moteurs de plus de 50m de long ainsi que sur un autre voilier pour Outremer en collaboration avec les architectes Barreau et Neuman.

GC : Je peux dire que Patrick Le Quément est revenu à sa table à dessin ?

PLQ : Oui ! Je suis redevenu un designer qui pense et qui dessine à la planche, je dessine, j’analyse et je vis de cette passion qui m’a toujours animée, la création.

Cela me fait penser à cette belle phrase de St Exupéry qui disait : " Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve".


C’est fait.

En savoir plus : http://www.catamaran-outremer.com/

Autres articles

Auteur de L'article

Patrick Le Quément

Trombinoscope

Hasard des personnalités

Hervé Van Der Straeten

Parce que ce discret designer, né en 1966, allie matières nobles et formes fantastiques pour créer des lignes de mobilier, d’art de la table et de bijoux au confins de rêves fantastiques et de poésie violente. À ne pas quitter des yeux...

Le bêtisier du design

Copier c’est vilain...

Ces bonbons au cola japonais ne sont pas allés bien loin pour trouver l’inspiration...