Article publié le 30 mai 2016 dans Visions AddThis Social Bookmark Button

Les signaux faibles pour comprendre l’avenir...

Que ce soit dans La Tribune ou sur Admirable design, une rubrique de Philippe Cahen, prospectiviste pour les entreprises, est toujours passionnante. Ce nouvel article qui nous commente ce qui nous attend demain (le design étant tellement lié à l’économie) du bon et du moins bon, bien entendu....

Signal faible 1 : l’industrie en France, un score contre-intuitif
Des informations ou des résultats contre-intuitifs sont légion. Les signaux faibles se cachent bien. L’Insee a publié une étude sur l’industrie en France. L’idée communément admise est une forme d’abandon. Or, depuis 1970 la productivité de l’industrie, +3.2% par an en moyenne, est supérieure au reste de l’économie, +1.7%. En fait, l’industrie sous-traite ce qui est extérieur à son cœur de métier (nettoyage, restauration, marketing, audit, …) et qui est donc comptabilisé dans les services (secteur tertiaire contre secteur secondaire). Ce qui explique que la part de l’industrie est passée de 22.3% à 11.2% de la valeur ajoutée. Donc d’une part la baisse de l’industrie à « compétences égales » est moins importante qu’on ne le croit, et d’autre part l’industrie elle-même améliore sa compétitivité. D’ailleurs, le taux de marge est au plus haut depuis 2007. Voir le contrat pour STX de 4 milliards d’euros.

Signal faible 2 : le quinternaire s’amplifie chaque jour
Le domaine économique quinternaire a pris forme en début 2013 aux Etats-Unis ; la R&D n’a plus été considérée comme un coût mais comme un investissement. Il en est de même d’une œuvre artistique (on dit culturelle en France) : les droits immatériels (du cinéma, de la peinture, … d’un sportif) sont des investissements, non des coûts. C’est ce qui explique que WME-IMG (agent d’artistes, acteurs et sportifs) se rapproche de la Frieze (foire d’art de Londres et New York). L’industrie de la culture et du divertissement se structure à grand pas.

Signal faible 3 : le chatbot, un avenir considérable
Le chatbot c’est pour simplifier le moteur de recherche des applications comme Google est le moteur de recherche d’Internet. De plus, ce bot, ce robot, est capable de lire vos message et de les traduire dans vos applications favorites comme réserver un théâtre, un restaurant, prévenir les amis et bloquer le taxi. La bataille est mondiale avec le chinois WeChat en tête.

Signal faible 4 : l’industrie 4.0 progresse très vite
Si vous avez compris ce qu’est le chatbot, alors vous allez comprendre l’enjeu de l’industrie 4.0 qui était exposée à Hanovre. C’est simple : ce sont des machines qui communiquent entre elles, et de plus, elles apprennent entre elles. Aujourd’hui par des logiciels, des systèmes sophistiqués. Demain par des systèmes plus simples. Plus adaptés à une filière. À la fabrication de produits uniques. Des applications. Et là apparaitra le chatbot de l’industrie, le Google de l’industrie. C’est l’affaire de quelques années.
L’Allemagne est lancée sur ce projet depuis 10 ans. La France tente de rattraper le temps perdu depuis 3 ans.

Signal faible 5 : Fnac, Darty, union bancale
Objectivement, malgré toute la sympathie que j’ai pour la Fnac et pour Darty, ce mariage n’est pas un bon mariage. Voila deux entreprises qui vivent sur des marges ridicules et fragiles. La Fnac est surtout sauvée par la disparition de Virgin, Surcouf, Chapitre, Pixmania, etc. Les diversifications sont anecdotiques. D’ailleurs, le quart du magasin de la rue de Rennes est devenu Uniqlo. Les vendeurs restent inaccessibles et prétentieux. Et l’on ne peut toujours pas acheter en ligne à la Fnac, dans un magasin Fnac, sans passer par un vendeur : un comble ! Quant à Darty, son SAV est de réputation, mais la globalité de ses assortiments est soumise à rude concurrence. Bref, en additionnant deux marges fragiles, on reste à marge fragile. A moins que, l’introduction récente de Vivendi dans le capital de la Fnac fasse des deux enseignes des relais d’un groupe de communication média/contenu/publicité. Il restera à diminuer les surfaces de vente de chaque relai.

Pour en savoir beaucoup plus voici Le site de Philippe Cahen

Autres articles

Visions

Tendances créatives, prospectives, prises de position sur l’évolution des marchés, le design du futur...
À visiter de temps à autre.

Auteur de L'article

Philippe Cahen

Trombinoscope

Hasard des personnalités

Sacha Lakic

Parce qu’il a créé les design forts de la moto française Voxan Black Magic et de la sublime automobile Venturi, autre production française.

Le bêtisier du design

Balle à boire !

Une boisson énergisante en forme de balle. Viril ! Pauvre designer. Premier degré quand tu nous tiens ...